Dénommée ” rue des Enfers ” jusqu’au XIXe siècle.

L’accès aux cinq bassins de décantation des eaux grasses se fait en visite guidée exclusivement. Cet aménagement datant du XVIIe siècle (délib. Conseil Communal : 3 avril 1663) permettait aux savonniers de récupérer les eaux grasses issues des moulins et le revenu était employé au service des pauvres.

Au N°15. L’Hôtel Giraud-La Garde, façade du XVIIe siècle, six générations d’avocats s’y succédèrent.

Emmanuel François Giraud de La Garde d’Agay (1653-1742) fut lieutenant général des Soumissions et Subdélégué de l’Intendant de Provence.

Source : http://transenprovence.over-blog.com/

 

0 réponses

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *