Les rues de draguignan

Rue des Marchands N° de rue Centre ancien

,
Cette courte rue coudée relie les deux premiers faubourgs de la ville : Le Marché et la Porte Romaine (pl. aux Herbes). Mais antérieurement au rempart qui en dessine le contour interne (XIII-XIVe siècle), passait ici une voie perpendiculaire…

Rue Blancherie Centre ancien

,
Son étymologie vient du provençal blancarié, où se trouvaient les mégisseries qui blanchissaient les peaux. Deuxième parallèle à la rue de Trans, après la rue des Chaudronniers, la rue Blancherie se trouve mentionnée à la fin du…

Rue Camilla Centre ancien

,
La rue Camilla fait référence à Jean Camilla (1934-1996), qui fut un grand sportif, passionné de football ; chaque année se dispute un challenge qui porte son nom. Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Dictionnaire_des_rues_de_Drag…

Rue Capesse Centre ancien

,
Son étymologie vient d’une habitante venant de Gap : Gapesse devenant Capesse. Son lavoir date de 1639, le sol était caladé (pavé de galets). Le lavoir est un haut lieu de mémoire et de bavardages… Au Nord, l’on aperçoit les bâtiments…

Rue de Trans

,
C’est le tracé de la première route locale digne de ce nom, la voie antique, que suis cette rue : une branche de la grande voie romaine provenant de Fréjus et d’Italie (la rue aurait pu s’appeler rue de Rome), ayant bifurqué en direction…

Rue des Allées d’Azémar

,
La ville de Draguignan possède au cœur de l'agglomération, un vaste espace ombragé. Ce sont les " allées d'Azémar ", dont l'histoire débute dans un lointain passé lorsque le quartier n'était encore qu'un lieu parsemé de marécages…

Rue des Endronnes

,
La rue des Endronnes, du provençal " androuno ou endrouno ", qui signifie ruelle étroite (ne permettant le passage que d’un homme : " andros " en grec) cul de sac parfois même latrine, égout. Le nom de la rue est un pléonasme, on devrait…

Rue des Minimes

,
Rue de Fontvieille jusqu'à la fin du XVIe siècle, puis rue du Jeu de Paume jusqu'au XVIIIe siècle. Ce nom lui fut donné en raison de l'établissement de jeu, appelé              " tricot " (tripot), qui y fut édifié entre 1553…

Rue des Moulins

,
Dénommée " rue des Enfers " jusqu’au XIXe siècle. L’accès aux cinq bassins de décantation des eaux grasses se fait en visite guidée exclusivement. Cet aménagement datant du XVIIe siècle (délib. Conseil Communal : 3 avril 1663)…

Rue des Tanneurs

,
L’industrialisation, la modernisation de l’activité des tanneries se poursuit durant tout le XIXe siècle et un grand nombre de métiers vivent grâce au savoir-faire des mégissiers : baudroyeurs, aiguilliers, boursiers, corroyeurs, cordonniers,…