La rue Cisson est la rue de la mairie.

Elle a pris ce nom le 30 mai 1945 en l’honneur du résistant George Cisson, traqué et exécuté par les nazis.

Les différents noms de cette rue composent un véritable calendrier de l’histoire locale et nationale.

Historique

Rue Saint-François (du XIIIe ? au XVIIe siècle) en raison du couvent des Franciscains, – de l’Union (Révolution), – Saint-François (Directoire, Consulat), – Impériale (Empire), – Royale (Restauration), – de la Préfecture puis – Impériale (1858), – Nationale (1870) et George Cisson (martyr de la Résistance) depuis la Libération.

La rue s’est construite au départ du grand chemin de la cité comtale vers la capitale civile Aix-en-Provence. Elle est orientée perpendiculairement à la rue de Trans. La rue était dominée par la silhouette du couvent des Franciscains à l’ouest, et celle de l’Hôpital du Saint Esprit à l’est, aux XIIIe et XIVe siècles. Elle fut ” superbement ” pavée au début du XVe siècle (au frais des riverains) et atteignit son plein développement au XVIe siècle. L’Hôpital Saint-Jacques, transféré depuis la rue de Trans, vint rejoindre le Saint-Esprit

Cet ensemble bâti constitua le lieu idéal pour les jeux de ballon de la jeunesse dracénoise, mais surtout un lieu de prestige, recherché par la bourgeoisie de robe et de négoce qui s’y installa, appréciant sa bonne exposition au soleil et ses jardins. La rue Saint-François supplanta définitivement la (trop) médiévale rue de Trans.

Le nouveau régime y transporta l’Hôtel de ville, la Préfecture, le Palais de Justice et la caserne. De nos jours, les trois derniers établissements ont émigré et des boutiques se sont installées depuis longtemps dans la plupart des rez-de-chaussée. La rue, qui n’a plus rien d’aristocratique ni d’institutionnel, conserve l’Hôtel de ville et reste le meilleur trait d’union entre la ville nouvelle et le centre ancien de la cité.

Source : Draguignan – Le Temps Retrouvé – Pierre Jean Gayrard – Éd. Équinoxe

Source : https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Cisson

 

    

0 réponses

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *